Nourritures en Conscience
Nourritures physiques,
émotionnelles
et mentales

Nourritures en Conscience

Diététique globale, coaching et naturo-conseils

Appel Clarté offert

Épineuse problématique de la vitamine B12

Actualisé le 18/11/21

vitamine_b12.jpg

Cette question peut sembler épineuse car la tendance santé et spirituelle préconise le végétalisme, au mieux… Or des carences seraient à craindre du fait que cette vitamine B12 soit un « produit » d’origine animale; que l’on ne trouverait bien sûr que dans les …produits animaux !

Mon propos ici est de montrer que des points de vue radicalement différents sont la réalité; que la science, c’est aussi cette pluralité. Et qu’il s’agit d’être détaché de tout dogme. Tout argument de thèse est fondée et constitue une vérité; celle du chercheur qui a trouvé ce qu’il avait consciemment mais aussi inconsciemment en pensées !…

Au-delà de ce que j’ai pu lire de sources dites officielles et garanties comme faisant « preuves d’autorité ».

J’ai aussi consulté de nombreuses articles à tendance « vegan », des sites de naturopathes et hygiénistes; ou bien encore des écrits de médecins et scientifiques insuffisamment reconnus; voire décriés car gênant l’ordre établi…

Et ma conclusion est que rien n’est moins sûr que cette carence en vitamine B12; soit une réalité à partir de laquelle il faille ALERTER végétariens et végétaliens. Semer la peur encore, c’est bien de cela, au fond, dont il s’agit.

Car ce n’est pas tant une question d’ « apports », que celle de l’assimilation et de l’alchimie qui se fait ou pas. Une approche globale est à prendre en compte dans le sens où les pensées et les émotions; mais aussi le mode de vie dans sa globalité, ont leur place.

C’est une vitamine qui est naturellement produite par des bactéries et qui s’active dans un corps qui est capable de transmutation; c’est-à-dire ayant un métabolisme suffisamment actif, vivant. Donc les conditions nécessaires à la vie doivent pouvoir s’exprimer librement ; seul un équilibre suffisant peut le permettre.

« Le microbe n’est rien, le terrain est tout », disait Béchamp et sur ce sujet aussi; il s’agit d’élargir son « champ de vision »; fixé et défini sur le seul point qu’est la petite molécule produite par les bactéries en question.

En théorie, il faudrait être au contact un maximum avec la nature, manger du cru, ainsi que la peau des fruits et légumes; ou bien encore respirer dans des endroits naturels. Il s’agirait de capter ces petites êtres vivants à la source et non de façon synthétique; à partir de compléments alimentaires qui font les choux gras. Des mêmes qui préconisent les statines pour le cholestérol… La seule différence est… la cible ! Il est aussi important de permettre au corps une détente suffisante; et sans stress délétère, pour que la vraie chimie de la vie puisse opérer.

young-woman-2194044_960_720710--300x225.jpg

Bien sûr, on peut donner « des coups de pouce » au corps physique. Mais une place fondamentale est à trouver pour la question des croyances; des égrégores (formes-pensées collectives) et des émotions. Quand elles ne sont pas mises en lumière comme telles; mais comme des vérités établies dans la mémoire de nos cellules, c’est là où ça tourne mal !

Ainsi, bien sûr et surtout si l’idée ne résonne pas en vous, quelle qu’elle soit, sur ce sujet ou un autre; respectez-vous dans votre système de croyances. De plus, seul un travail introspectif poussé; avec associations d’idées et d’émotions peut permettre de comprendre pourquoi; on peut être carencé en cette vitamine…

Ma dernière source, que je trouve bien construite :

http://mresch.free.fr/docs/article_B12_Biocontact.pdf

2 vues

Boutons de partage social

Nourritures en Conscience